Sites du patrimoine

Maison Mère, France

Maison Mère, France

En 1829, Sainte Marie-Euphrasie, alors sœur de la Congrégation Notre-Dame de Charité du Refuge, fonde une communauté dans l'ancienne imprimerie de toiles à l’indienne de Tournemine, à l'emplacement de l'actuelle Maison Mère. En 1835, la Maison devient la Maison Généralice de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur dont dépendent toutes ses communautés. C'est là que vont résider la Responsable de la Congrégation et son équipe jusqu'à leur déménagement dans la nouvelle Maison Généralice à Rome en 1966.

Au fil des années, la propriété s'est agrandie pour accueillir un nombre croissant de sœurs, de partenaires en mission et d'autres visiteurs. Aujourd'hui, la Maison Mère continue d'être un lieu important favorisant la valorisation de notre patrimoine spirituel à travers l'Oratoire (l'espace sacré de la chambre et du bureau de Sainte Marie-Euphrasie), les archives, le musée, la chapelle, l'hôtellerie, le tunnel et le parc. Tous les aspects encouragent les voyages spirituels et les travaux de recherche sur nos origines, notre héritage et notre spiritualité.

Retraite, Réflexion et Ressourcement

Les visiteurs et les pèlerins peuvent revenir aux racines, à l’histoire et au parcours de la Congrégation en visitant nos sites et bâtiments.

Musée du Bon Pasteur

Ouvert au public depuis 2016, dans le bâtiment où les sœurs s'installèrent à leur arrivée à Angers en 1829, le musée retrace l'histoire et la mission de la Congrégation depuis Saint Jean Eudes et Sainte Marie Euphrasie Pelletier jusqu'à la mission actuelle des sœurs et des partenaires de mission. Il raconte notre histoire, notre mission et notre travail de plaidoyer à travers des artefacts, des documents, des images et du multimédia.

Tunnel

Après avoir acheté l'ancienne Abbaye Saint-Nicolas en 1854, Sainte Marie-Euphrasie fait construire entre mai et août 1855 ce tunnel de 55 mètres de long. Il s'agit d'une solution créative et pratique pour relier la Maison Mère et l'Abbaye et permettre aux sœurs d'accéder à l'Abbaye – située à l'extérieur de l'enceinte du couvent.

Centre Spirituel

Le Centre Spirituel assure la coordination de l'animation spirituelle de la Congrégation : retraites, pèlerinages, accompagnements individuels et de groupe, journées de réflexion, formations, etc. Son rôle est de partager le patrimoine spirituel humain et historique de la Congrégation et d'encourager la recherche.

Tombeaux dans la Chapelle

Cette petite chapelle consacrée à l'Immaculée Conception a été construite en 1835 grâce à la générosité de la comtesse Geneviève d'Andigné. Il abrite le tombeau de Sainte Marie Euphrasie. Quatre des supérieures de la congrégation ont également été enterrées ici : Sœur Marie-Pierre de Coudenhove, Sœur Marie-Marine Verger, Sœur Marie-Domitille Larose et Sœur Marie-Ursula Jung.

L'Oratoire

Sainte Marie-Euphrasie a vécu, travaillé et est morte dans cette pièce. Ici, certains de ses objets personnels sont conservés, comme son habit, ses chaussures et l’original de son portrait. Les boîtes à lettres qu'elle avait fabriquées pour organiser la volumineuse correspondance qu'elle recevait des Maisons du monde entier sont encore intactes aujourd'hui.

Hostellerie

Lieu de partage et de convivialité, l'Hostellerie Bon Pasteur accueille individuels, familles, amis et groupes pour se restaurer et se loger. Ce site patrimonial remarquable entouré d'un parc offre des temps de réflexion personnelle ou spirituelle ou simplement d'en apprendre davantage sur l'histoire de la Congrégation.

 

Sur les traces de Saint Jean Eudes

Ceux qui souhaitent suivre les traces de saint Jean Eudes peuvent visiter la basilique Notre-Dame de la Recouvrance aux Tourailles où ses parents ont offert et consacré leur bébé à naître à Jésus et à la Vierge Marie.

On peut également visiter la petite église de Ri dédiée à Notre-Dame où saint Jean Eudes fut baptisé le 16 novembre 1601 et où sa famille assistait à la messe.

Le couvent original de Caen fondé par saint Jean Eudes pour Notre-Dame de Charité a été détruit en 1944 mais on peut visiter Cormelles-le-Royal où les sœurs ont construit leur nouveau couvent après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Deux communautés de sœurs subsistent dans ce bâtiment où les visiteurs peuvent également accéder au petit musée sur place.

A Caen, les pèlerins peuvent visiter la maison (photo) où saint Jean Eudes ouvrit son premier séminaire eudiste en 1643. C'est aussi le lieu où il est mort le 19 août 1680. Aujourd'hui, un hommage peut être rendu à saint Jean Eudes à l'église Notre Dame de la Gloriette où ses restes sont conservés dans une crypte.

La Florida, Pérou

La Congrégation est présente à La Florida, au Pérou, depuis le début des années 1980. Aguchita y a été envoyée en mission en mars 1988 pour travailler et renforcer l'équipe de sœurs qui menaient des projets promouvant l'autonomisation des femmes dans la région. Le 27 septembre 1990, Aguchita a été tuée dans le village avec cinq autres personnes par des membres du Sentier lumineux.

Après le meurtre d'Aguchita dans le village, sa dépouille a été transférée à l'église jésuite de La Inmaculada à Lima où sa messe de requiem a eu lieu le 6 octobre 1990. Plus tard, en 2018, la Congrégation a transféré sa dépouille de Lima à La Florida où elle avait toujours dit qu’elle voulait rester, même après la mort.

Aujourd'hui, les pèlerins peuvent visiter et rendre hommage à Aguchita dans l'église de La Florida où a eu lieu sa cérémonie de béatification le 7 mai 2022.

Un bâtiment sur la place principale de la ville porte encore l’empreinte des balles du jour tragique où Aguchita a été assassinée. Cela rappelle aux gens ce qui s'est passé, mais sert également de symbole d’espérance : que leur peuple ne subisse plus jamais une telle violence.

Porto, Portugal

Porto est devenu un lieu de pèlerinage important pour ceux qui cherchent à approfondir leur dévotion au Sacré-Cœur de Jésus à travers la vie, les vertus et l'œuvre de la Bienheureuse Maria Droste, également connue sous le nom de Sœur Marie du Divin Cœur.

C'est à Porto qu'en 1894 elle fut nommée supérieure de la communauté du couvent de la Rua de Vale Formoso, qui hébergeait plus de 100 filles.

Ici, Maria Droste est devenue célèbre pour avoir influencé le pape Léon XIII à consacrer le monde au Sacré-Cœur de Jésus.

Aujourd'hui, nos sœurs continuent d’y vivre en communauté, offrant aux pèlerins un espace de prière dans l'une des deux chapelles, un centre de spiritualité et un petit musée avec les reliques de la Bienheureuse Maria Droste.

Le corps intact de Maria Droste est exposé à la vénération publique dans l'église du Sacré-Cœur de Jésus à Ermesinde, au nord du Portugal.

EN  /  FR  /  ES

our global presence

AFRIQUE, ILES ET MOYEN-ORIENT

Rép. Dém. du Congo, Kenya, Ouganda, Soudan du Sud

Madagascar, Maurice, La Réunion

Sénégal, Burkina Faso 

L'EUROPE

Belgique, France, Hongrie, Pays-Bas

Italie, Malte, Portugal, Espagne

AMÉRIQUE LATINE

Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Honduras, Nicaragua, Panama, Porto Rico

Brésil, Paraguay

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous à notre bulletin électronique mensuel pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour concernant la vie, la mission et les apostolats de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur.