Prix des Sœurs contre la Traite : Sr Marie Claude Naddaff reçoit le Prix de la Dignité Humaine

Prix des Sœurs contre la Traite : Sr Marie Claude Naddaff reçoit le Prix de la Dignité Humaine

Prix des Sœurs contre la Traite : Sr Marie Claude Naddaff reçoit le Prix de la Dignité Humaine

Prix des Sœurs contre la Traite : Sr Marie Claude Naddaff reçoit le Prix de la Dignité Humaine

Prix des Sœurs contre la Traite : Sr Marie Claude Naddaff reçoit le Prix de la Dignité Humaine

Prix des Sœurs contre la Traite : Sr Marie Claude Naddaff reçoit le Prix de la Dignité Humaine

SHARE

Par Liam Michael Quinn, Responsable des Communications

En reconnaissance de sa contribution à la lutte contre l'exploitation, Sœur Marie Claude Naddaff, de la Province du Liban et de la Syrie, a reçu le “Human Dignity Award” (Prix de la dignité humaine) lors de la remise des Prix des Sœurs contre la traite (SATAs) qui s'est tenue à Rome le 23 mai.

Sponsorisé par Arise, UISG, et la Conrad N. Hilton Foundation, les prix célèbrent trois sœurs – en tant que représentantes de leurs congrégations et réseaux – qui ont fait preuve d'un courage, d'une créativité, d'une collaboration et d'une réussite exceptionnelles dans la protection de leurs communautés contre la traite des êtres humains (voir les photos de la cérémonie ici).

Ayant remporté le prix International Femmes de Courage 2010 du Département d'État des États-Unis pour son engagement indéfectible à mettre fin aux souffrances des femmes et des filles victimes de violence domestique, d'exploitation sexuelle et de traite des êtres humains, Sœur Marie Claude continue d'être l'une des les championnes efficaces de la région du Moyen-Orient pour les femmes vulnérables.

Pourtant, lors d'un entretien avec le Bureau de Communication avant la cérémonie de remise des prix, elle a encore fait part de sa surprise d'être nommée pour ce prix, étant donné que ce qu'elle fait « est ma mission spécifique et naturelle de sœur du Bon Pasteur ».

L’engagement infatigable de Sœur Marie Claude contre la traite des êtres humains lui vient peut-être naturellement, mais c’est le travail de toute une vie qui a brillé devant le comité de sélection des SATA.

Le zèle de Sœur Marie Claude pour promouvoir le bien-être des femmes et des filles est tel qu'elle s'est enfuie de chez elle à Tartous, en Syrie, à seulement 17 ans pour rejoindre Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur et consacrer sa vie à la mission.

Lorsqu'elle est devenue responsable de la communauté du Bon Pasteur à Damas en 1994, elle a initié divers services au couvent et a favorisé un partenariat avec le gouvernement syrien pour lutter contre la violence contre les femmes, l'itinérance et la traite.

En 1996, elle a créé «Oasis Shelter» : le premier centre de Syrie pour les survivantes de la traite et de la violence domestique. Son succès a conduit à la création de refuges supplémentaires, avec la pleine coopération du gouvernement.

Sœur Marie Claude a également lancé la première ligne d'assistance téléphonique pour les femmes syriennes, offrant 24 heures sur 24 des conseils, une assistance juridique et un hébergement temporaire.

En 2009, elle a obtenu que les femmes victimes de traite soient confiées à un refuge, ce qui a permis à plus de 20 femmes victimes de traite à des fins de travail domestique d'être placées à un refuge. Il s'agit là d'un changement crucial dans l'approche du gouvernement, qui ne considère plus les survivantes de la traite comme des criminelles mais les reconnaît comme des victimes méritant de l'aide.

En 2019, Sr Marie Claude a joué un rôle central dans la création du réseau Wells of Hope au Moyen-Orient, un réseau affilié à Talitha Kum (regardez la vidéo et Sr Marie Claude reçoit son prix ici) ; depuis lors, elle est coordinatrice régionale du réseau de lutte contre la traite des êtres humains.

Avant que soit décerné le Prix de la Dignité Humaine, les participants à la cérémonie ont vu une vidéo réalisée spécifiquement pour l'événement présentant le travail de Sr Marie Claude (regardez la vidéo et Sr Marie Claude reçoit son prix ici).

« La dignité humaine » dit Sœur Marie Claude« est une valeur primordiale pour chaque personne et la base de toutes mes relations personnelles ; pour toutes les approches de nos équipes travaillant sur le terrain »

Dans le cadre de ce prix, Sœur Marie Claude s'est vue décerner 20 000 USD à consacrer aux projets de son choix. Elle a expliqué au Bureau de Communication que sa priorité en matière d'argent est «d'augmenter la possibilité pour nos équipes de sensibiliser l'opinion dans tout le Moyen-Orient, en particulier parmi les plus vulnérables, dans les quartiers les plus marginalisés où il existe un risque élevé de traite ». Elle a notamment expliqué comment elle entend utiliser « une partie de cet argent pour aider les femmes victimes de traite à accéder à un logement, à un soutien humain, social et psychologique continu, à régulariser leurs papiers et à poursuivre la lutte aux niveaux régional et international pour réintégrer les personnes à risque ».

Les sincères félicitations à Sr Marie Claude pour son travail infatigable et son engagement dans la mission pour lequel nous sommes tous très reconnaissants.

DERNIÈRES NOUVELLES
DERNIÈRES PAR CATÉGORIE

EN  /  FR  /  ES

our global presence

AFRIQUE, ILES ET MOYEN-ORIENT

Rép. Dém. du Congo, Kenya, Ouganda, Soudan du Sud

Madagascar, Maurice, La Réunion

Sénégal, Burkina Faso 

L'EUROPE

Belgique, France, Hongrie, Pays-Bas

Italie, Malte, Portugal, Espagne

AMÉRIQUE LATINE

Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Honduras, Nicaragua, Panama, Porto Rico

Brésil, Paraguay

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous à notre bulletin électronique mensuel pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour concernant la vie, la mission et les apostolats de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur.